Compte rendu de la 1ère Réunion Publique de Villers Au Cœur
Mardi 30 octobre 2018 (Salle panoramique du Casino 19h)

Administrateurs de VILLERS AU CŒUR (V.A.C.) présents :

Jérémie GOSSELIN, Président
Marc GERONDEAU, Trésorier
Danielle COEURDRAY, Chargée de la Communication
Eric DUJARDIN, Administrateur
Jérôme TREGOAT, Administrateur
En la présence de Thierry GRANTURCO, Président d’Honneur

Nombre de participants:
Les 160 chaises demandées à la Municipalité de Villers – que nous remercions en la personne de son responsable technique Mr GIDON, très disponible – étant toutes occupées, et d’autres participants étant debout ou assis par terre pour suivre les débats, nous l’estimerons à au moins 180 personnes. C’est donc plus ce que VAC escomptait !

Avant la réunion :
La journaliste Corinne PRINTEMPS Rédactrice en chef du Quotidien Ouest-France pour Trouville-Deauville, s’est manifestée avant le début de la réunion, et a interviewé successivement M. GERONDEAU, J. GOSSELIN, et le Président d’Honneur, Thierry GRANTURCO. Elle a signé un article sur cette réunion paru dans le quotidien Ouest France du 01/11/2018.   

La réunion elle-même a débuté à 19h15, et a été animée essentiellement par le Président GOSSELIN qui s’est appuyé sur des diapositives sur écran géant (qu’on espère plus visibles la prochaine fois !).

Elle a consisté en la présentation de VAC et en une réflexion sur Villers, avec les contenus suivants :

I – Présentation de « Villers Au Cœur »

1 – La genèse de l’Association Villers Au Cœur, ses objectifs,
Villers au Cœur est née de la rencontre au cours de l’année 2018 de résidents désireux de partager avec les Villersois leurs idées pour l’avenir de Villers. Elle a été officiellement créée en septembre 2018.

2 – Une présentation individuelle de chacun des 5 membres qui en sont à l’origine, 2 restaurateurs, un patron artisan, 2 résidents principaux à la retraite.

3 – L’exposé du fonctionnement de VAC à savoir des réunions publiques ouvertes à tous, sur des sujets que VAC estime importants pour l’avenir de Villers, afin de réfléchir avec ses habitants et recueillir leurs souhaits/idées pour demain, et une communication suivie avec ses membres aussi bien sur le terrain, que par les moyens numériques actuels (site web, page Facebook …).

Il a été clairement précisé que l’Association existait pour et par les Villersois, afin de réfléchir à l’avenir de Villers et à sa place dans son territoire pour les dix prochaines années : «VAC est là pour construire un projet avec vous et pour vous, avec bienveillance et sans agressivité envers quiconque».

II – Villers-sur-Mer

1 – La Communauté de Communes Cœur Côte Fleurie (CCCCF)

Villers sur Mer fait partie, comme toutes les communes de France, d’une Communauté de Communes (CC), encore parfois appelée « Intercommunalité », comptant 22 000 habitants sur 12 communes s’étendant de Villers à Villerville, soit une partie (le cœur) de la Côte Fleurie qui va de Merville-Franceville à Honfleur.

Sur ce territoire, elle vit essentiellement du tourisme qu’elle partage avec les autres communes de sa CC situées sur le littoral, qui sont toutes comme elle, des stations balnéaires.

La loi NOTRe (Nouvelle Organisation du Territoire de la Republique), entrée en vigueur le 01/01/2017, a porté la dimension minimale des CC à 15 000 habitants et encouragé leurs communes à mutualiser, quand elles le pouvaient, moyens et services sur leur territoire. Mais il est important de rappeler que de nombreuses compétences intercommunales restent encore optionnelles et que chaque ville peut demeurer maître de son destin.

Une discussion s’est alors ouverte à ce sujet.

Un intervenant domicilié à Houlgate – qui appartient à la CC « Normandie Cabourg Pays d’Auge » – a dénoncé le fait que sa CC décidait de tout et que les communes n’avaient plus de liberté d’action.

M. GERONDEAU a pointé le fait que ce n’était pas une règle générale des CC, comme le prouve au sein de la CCCCF l’exemple de Trouville qui a gardé l’essentiel de ses prérogatives (Office de Tourisme, Politique Culturelle …) quand la plupart des petites ou moyennes communes mutualisaient leurs services avec ceux de Deauville.

Le Président a conclu ce sujet, objet de nombreuses questions sur l’avenir de la SPL InDeauville, en soulignant qu’il allait falloir apporter lors d’une prochaine réunion publique un éclairage fort sur cet aspect et l’organisation du tourisme à Villers sur Mer.

2- Quelques données économiques et sociales sur Villers (INSEE 2015)

  • 880 emplois, dont 73% de salariés
  • 72% dans le commerce et les services
    14% dans la construction
    9% dans l’administration, l’enseignement, la santé
    5% dans l’agriculture et l’industrie
  • Un taux de chômage des 15 à 64 ans de 16 %, supérieur de 6 points à la moyenne nationale (10% en 2015)
  • Taux de pauvreté : 13%, conforme à la moyenne nationale
  • Logements : 85% de secondaires et 15% de principaux pour un parc global de 9 700 logements
  • Revenu moyen par unité de consommation : 20 240 €

3 – Des changements importants de la démographie

Un histogramme portant sur l’évolution entre 2010 et 2015 (chiffres INSEE) de la population fait apparaître une population villersoise globale stable sur 5 ans, mais des changements très importants en fonction des tranches d’âge avec une forte diminution des habitants de moins de 60 ans (-179 habitants) et une forte augmentation de ceux de + de 60 ans (+187 habitants).

Les tranches d’âge accusant la + grande variation sont les 60-74 ans (+143 habitants) et les 0-14 ans (-64 habitants).

2010 Evolution 2015
0 à 14 ans 390 –        64 –        179 326
15 à 29 ans 381 –        39 342
30 à 44 ans 427 –        40 387
45 à 59 ans 507 –        36 471
60 à 74 ans 595 +   143 +     187 738
75 et plus 412 +     44 456
Ensemble 2712 +         8 2720

Ces chiffres montrent un accroissement des « seniors plus » sur 5 ans au rythme de presque 40 par an. Ce qui n’est pas en soi un problème, sauf à ne pas prévoir pour eux les infrastructures nécessaires.

La discussion qui a suivi, a surtout concerné le problème des jeunes.

La baisse des jeunes de moins de 14 ans, de 390 habitants à 320 habitants en 5 ans, ne peut être due qu’au fait qu’il y ait moins d’actifs à Villers et moins de naissances, et que de nombreux enfants villersois ont migré ailleurs avec leurs parents.

L’assemblée s’est alors clairement posé la double question :
– comment déjà maintenir les jeunes à Villers et en attirer d’autres quand il y en a toujours moins ;
– comment attirer de nouveaux actifs de manière stable à Villers.

Très vite le débat s’est porté sur un aspect clé qui semble constituer un frein à l’implantation temporaire ou à plus long terme de personnes actives à Villers, à savoir le logement.

Ceci concerne tout d’abord le logement des très nombreux saisonniers de notre station balnéaire.
La réalisation communale pour leur hébergement aux Champs Rabats a été une excellente initiative.

Le logement intergénérationnel a aussi été longuement évoqué. Il consiste en l’hébergement d’un saisonnier chez une personne propriétaire âgée contre quelques services à lui rendre.
C’est évidemment pour l’occupant la solution la plus économique, en même temps qu’un enrichissement possible sur le plan humain.

Une intervenante s’y est opposé pour sa part, ce à quoi il lui a été répondu par d’autres intervenants qu’il n’y avait aucune obligation d’aucune sorte pour personne.

Il y a aussi été question du logement social (type HLM) et également des aides pour l’accession à la propriété de nouveaux résidents principaux.

Tous ces débats spontanés ont donc clairement montré une grande sensibilité des habitants pour la question du logement. Ils reconnaissent l’urgence qu’il y a à trouver des solutions pour faciliter le logement et attirer des emplois à Villers.

4 – La réunion a dû s’arrêter même si VAC avait prévu d’évoquer l’évolution du tourisme

Ceci pour des raisons de temps.

Ce qui prouve que les Villersois ont tellement de choses à dire qu’il faudra soit prévoir des réunions publiques plus longues, soit en faire davantage !

Au total, notre 1ère réunion publique s’est bien déroulée avec une assistance nombreuse s’exprimant avec une grande retenue, mais toujours avec énormément d’intérêt pour toutes les questions abordées par VAC.

En vous en remerciant, vous pouvez compter sur VAC pour que cela continue.

A Villers/Mer, le 14 novembre 2018,

Le Bureau de Villers Au Cœur


Marc GERONDEAU, Trésorier                                                                                                Jérémie GOSSELIN, Président