Se loger à Villers n’est pas une affaire simple, et aussi souhaitons-nous vous convier à un de nos débats citoyens à ce sujet :

Mr VAUCLIN (Maire de Villers de 1995 à 2014) a bien exposé le problème du logement des résidents principaux de Villers (c’est-à-dire les habitants y ayant leur résidence principale) :

« Il n’est de qualité de vie sociale harmonieuse sans logement décent. Largement pourvu en résidences secondaires, Villers souffrait d’un important déficit de résidences principales, accessibles aux bas et moyens revenus. Cette pensée est restée présente à notre esprit tout au long de ces années 1995 / 2014 …
Pour répondre aux besoins et relever ce véritable défi, il fallait pouvoir se porter acquéreur de terrains susceptibles de répondre à notre attente. Rare et cher, le foncier était soumis à la pression des promoteurs désireux de bétonner encore et encore … ».

En effet, Villers compte au total 9 700 logements pour seulement 2 800 habitants principaux !
Mais 84% de ces logements sont occupés par des résidents secondaires (RS), et seulement 14% par des résidents principaux (RP). Ce ratio est très élevé et supérieur au ratio moyen de notre Communauté de Communes Cœur Côte Fleurie (CCCCF) qui est de 69% de RS et 31% de RP.

Lors de notre 1ère Réunion Publique du 30/10 (au Casino), après avoir fait état de chiffres INSEE indiquant une forte baisse du nombre de jeunes, d’habitants principaux en âge d’activité à Villers, les débats de l’assemblée se sont rapidement focalisés sur la question du logement à Villers.

Nous ne pouvions dès lors éluder longtemps la question du logement principal à Villers !

Pourquoi la part de résidents principaux en âge d’activité, et de jeunes, baisse-t-elle à Villers, quand Villers connaît une forte demande touristique, des possibilités de développement économique, et de plus en plus d’activités à l’année, qui requièrent du travail, des emplois, et toujours plus d’actifs ?

A l’évidence, Villers qui maintient sa croissance parvient malgré tout à trouver des actifs! Mais ces actifs résident de moins en moins à Villers. Dit en d’autres termes, les personnes actives sur Villers y habitent de moins en moins. Elles résident bien souvent ailleurs.

On peut avancer bien des explications à une telle évolution, mais l’explication la plus souvent donnée par les commerçants, les patrons artisans, et les habitants, est le prix élevé du logement dans la station balnéaire de Villers.

La notion même de résident principal, vivant et travaillant à l’année à Villers, héritée du passé des dernières décennies à Villers, est mise à mal quand beaucoup de ceux qui y travaillent aujourd’hui n’y résident pas parce que le logement y est trop cher.

Que signifie dès lors aujourd’hui être habitant principal à Villers ?